Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Suite à la cyberattaque dont la Région Normandie a été victime, ce site internet a été mis en place de façon provisoire. Celui-ci ne bénéficie pas des dernières mises à jours. Veuillez nous en excuser.

En savoir plus

Le Prix Liberté

  • clock

Le Prix Liberté propose à la jeunesse du monde entier de désigner chaque année une personnalité ou une organisation engagée dans un combat exemplaire en faveur de la liberté. Comme s’engagèrent ceux qui, au péril de leur vie, débarquèrent le 6 juin 1944 sur les plages de Normandie…

Aujourd’hui, de nombreuses situations à travers le monde témoignent de sa fragilité. Le Prix Liberté constitue un hommage à tous ceux qui se sont battus et continuent de se battre pour cet idéal.

La cérémonie du Prix Liberté se déroulera le 31 mai 2022 au Zénith de Caen pour remettre au lauréat ou à la lauréate, le trophée ainsi qu’un chèque de 25 000 euros pour défendre sa cause.

Présentation du Prix Liberté

Créé par la Région Normandie, mis en œuvre avec l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix, en partenariat étroit avec les Autorités académiques de Normandie et le réseau Canopé, le Prix Liberté est un dispositif pédagogique dont l’objectif est de sensibiliser la jeune génération à la liberté, à la paix et aux droits de l’Homme, ancré dans les valeurs portées par le Débarquement du 6 juin 1944 en Normandie.

À savoir

Prix Liberté 2022 : Child’s Right and Rehabilitation Network, organisation apportant un soutien médico-social, psychologique et humanitaire aux enfants des rues victimes de discrimination en raison de prétendus pouvoirs maléfiques

Prix Liberté 2021 : Sonita Alizadeh, rappeuse afghane engagée contre le mariage forcé des jeunes filles

Prix Liberté 2020 : Loujain Al Hathloul, militante saoudienne des droits des femmes

Prix Liberté 2019 : Greta Thunberg, militante écologiste suédoise engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique

En savoir plus sur les lauréats

Les chiffres de la quatrième édition

Pour la 4e édition, l’appel à propositions "Notre Prix Liberté 2022" a connu un réel engouement de la part des 15-25 ans : 1 372 jeunes dans le monde ont proposé 370 dossiers candidatures cette année. Parmi ces propositions 15 émanent de jeunes internationaux.

Après étude des doublons, 274 personnes et organisations dont les combats pour la liberté on fait l'objets de discussions entre les 24 membres du jury international, du 9 au 11 février 2022 au Dôme à Caen.

Le quatrième Prix Liberté sera remis le 30 mai 2022 à Caen. L’élu(e) recevra un chèque de 25 000 euros pour défendre sa cause et un trophée réalisé par des lycéens normands. 

Un projet éducatif en 3 étapes

  1. L’appel  à proposition "Notre Prix Liberté 2023", est ouvert jusqu'au 10 janvier 2023. Durant ce premier temps du Prix Liberté, les 15 - 25 ans sont invités à présenter dans un formulaire la personne ou l'organisation dont ils souhaitent faire connaitre le combat. Vous souhaitez répondre à cet appel à proposition et prendre part au Prix Liberté ? Voici le formulaire à renseigner : https://zfrmz.eu/Nc6nBZh7fEkntRZ3aIg3
  2. Le jury international : l’appel à candidatures ouvert aux jeunes de 15 à 25 ans du monde entier est terminé. Une fois composé, le jury se réunira à Caen du 8 au 10 février 2023 pour étudier toutes les propositions "Notre Prix Liberté 2023" et désigner les trois personnalités ou organisations qui seront soumises au vote.
  3. Le vote en ligne : accessible du 15 mars au 25 avril 2023, permettra d’élire le ou la lauréat(e).

A chacune de ces étapes - des propositions soumises au jury international jusqu’à la désignation finale du ou de la lauréat(e) - les jeunes sont acteurs du processus de choix et souverains de leurs décisions. Le Prix Liberté est un dispositif pédagogique qui entre dans le cadre d’un programme scolaire et/ou sur le temps personnel des jeunes. 

« Ces trois jours de délibération ont montré que les membres du jury ont compris que les droits de l’Homme sont un sujet très important, un sujet d’engagement et de réflexion. Les discussions ont été faites avec beaucoup de maturité et de profondeur, je trouve cela très encourageant et très réconfortant. Les membres du jury repartent avec des questions nouvelles sur les droits de l’Homme, et ça en soit c’est une réussite pour moi. »

Rony Brauman, Président du Jury Prix Liberté 2022

Dans sa volonté de remplir une mission d’éducation et de transmission, le Prix Liberté peut également nourrir les projets pédagogiques des enseignants et formateurs, répondant à différents objectifs des programmes scolaires et s’adaptant facilement à un travail pluridisciplinaire. Les établissements scolaires et associations peuvent s’inscrire au programme pédagogique mis en place par l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix.

Le lauréat 2022

7 111 jeunes de 41 pays ont pris part au vote cette année. 54% ont voté pour Child’s Right and Rehabilitation Network (soit 3 863 voix), 30% pour Theresa Kachindamoto et 14% pour Mohamad Al Jounde. 

Child’s Right and Rehabilitation Network / CRARN

Fondée en 2003 dans les Etats de Rivers et Akwa Ibom au Nigéria, l’organisation CRARN veille à apporter un soutien médico-social, psychologique et humanitaire aux enfants des rues victimes de discrimination en raison de prétendus pouvoirs maléfiques. CRARN administre un centre d’accueil et une école où les enfants peuvent se reconstruire. Depuis 2003, CRARN a secouru et assisté plus de 1000 enfants. 

Candidature proposée par le lycée Camille Saint-Saëns de Rouen. 

Cérémonie de remise du Prix

La cérémonie de remise du Prix Liberté 2022 s'est déroulée au Zénith de Caen le 31 mai 2022 en présence de plus de 2000 lycéens, du vétéran Charles Norman Shay, des membres du jury et de son président Rony Brauman, médecin humanitaire ancien président de Médecins Sans Frontières.

Les 2 autres nommés 2022

Mohamad Al Jounde

Mohamad Al Jounde, 21 ans, a grandi en Syrie mais il a dû fuir son pays pour se réfugier au Liban. Avec l’aide de sa famille et d’autres bénévoles, Mohamad a fondé l’école de Gharsah dans son camp de réfugiés. Cette école soutient les réfugiés syriens par le biais de l’éducation, d’une aide psycho social et du renforcement des capacités des enfants, des adolescents et des femmes. L’école accueille désormais 240 enfants et 500 femmes par an. Réfugié en Suède depuis, Mohamad Al Jounde est l’un des héros du film “Bigger than us” sorti en 2021. 

Candidature proposée par les lycées Saint Just à Lyon, Saint Sébastien de Landerneau, et Nelson Mandela de Nantes

 

Theresa Kachindamoto

Theresa Kachindamoto est une cheffe traditionnelle du district de Dedza au Malawi. Mariée et mère de cinq garçons, elle a été choisie il y a 16 ans pour assumer les fonctions de cheffe dans sa région natale, "pour sa bienveillance envers les gens". Elle exerce à ce titre une autorité informelle sur plus de 900 000 personnes. Elle est connue pour son militantisme pour l'éducation des filles et des garçons et pour sa lutte contre les mariages précoces. Elle a fait annuler plus de 2 000 mariages de jeunes filles. 

Candidature proposée par Unis-Cité de Rouen, le lycée agricole de Sées et le lycée Auguste Loutreuil de Sées.

Le Trophée 2022

Le trophée est une œuvre collective des étudiants de l'Institut Lemonnier à Caen (1ère année Brevet des Métiers d’Art, option ébénisterie). Le trophée représente une branche d’olivier qui se transforme en plume de colombe. Le fait que la branche est penchée montre que la paix et la liberté sont des concepts en équilibre permanent, qui sont précaires et qu’il est facile de les faire tomber en faveur d’un régime totalitaire ou d’une oppression de tout type.

Évaluer cette page :

L’avis des internautes :

logo