Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Suite à la cyberattaque dont la Région Normandie a été victime, ce site internet a été mis en place de façon provisoire. Celui-ci ne bénéficie pas des dernières mises à jours. Veuillez nous en excuser.

En savoir plus

Recherche et innovation équines

  • clock

Normandie équine Vallée

Moteur depuis de nombreuses années du développement économique de la filière équine, la Région Normandie et le Département du Calvados ont uni leurs forces en 2010 par la création d’un syndicat mixte, Normandie Equine Vallée, qui a pour mission le développement d’une plateforme d’excellence dans le domaine de la recherche et de l’enseignement supérieur sur la santé et la performance du cheval.

Portes ouvertes au CIRALE

Le CIRALE propose une matinée Portes Ouvertes le samedi 25 juin 2022 de 10h à 12h. Profitez de 2 visites commentées par les Professeurs Jean-Marie Denoix, Fabrice Audigié.

Inscription obligatoire avant le 15 juin par mail (cirale@vet-alfort.fr) ou téléphone (02 31 27 85 56)

Le Campus du Cheval

Campus international dédié à la recherche en santé équine, Normandie Equine Vallée accueille sur ses deux sites situés dans le Calvados, en Normandie, des équipes scientifiques de renommée mondiale.

  • le Laboratoire de pathologie équine de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) : celui-ci développe des activités sur la maîtrise des risques sanitaires liés aux maladies infectieuses et parasitaires des chevaux.
  • le CIRALE, Centre d’Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines. Cette antenne de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, est spécialisée dans l’étude des pathologies locomotrices par des techniques d’imagerie de pointe. Avec plus de 1 100 patients référés dont 10 % de chevaux étrangers, de toutes les disciplines sportives et de courses, le Cirale représente un outil de diagnostic et de recherche de pointe au service des étudiants, des vétérinaires et des propriétaires de chevaux. Une nouvelle unité,  « Kinesia », inaugurée en août 2020, permet également d’explorer de manière scientifique les techniques de rééducation et d’entrainement par la balnéothérapie.
  • Labeo est un Pôle de recherche et d'analyses dédié à la compréhension des affections respiratoires du cheval, la prévention, le contrôle et le traitement.
  • Biotargen (Biologie, Génétique & Thérapies Ostéoarticulaires et Respiratoires) cette unité de recherche de l’Université de Normandie développe de nouvelles stratégies diagnostiques et thérapeutiques en santé humaine et en santé équine.
  • Le RESPE (réseau d’épidémio-surveillance en pathologie équine) est 1er  réseau d’épidémiosurveillance des maladies équines européen basé sur un réseau de plusde 800 vétérinaires sentinelles en France.
  • Normandie Equine Vallée accueille également des start-up.

Kinesia, un équipement unique au monde

Avec la création d’une unité de balnéothérapie unique au monde, Kinésia doit permettre de développer au plus haut niveau la recherche et la formation dans le domaine de la physiothérapie et de la rééducation vétérinaire et notamment :

  • de répondre au manque crucial de données scientifiques objectives sur les effets des techniques de kinésithérapie et de rééducation du cheval sur l’appareil locomoteur, notamment grâce à la plateforme d’investigation clinique et d’imagerie du Cirale
  • d’assurer un suivi médical rapproché à la fois clinique et par imagerie des patients traités dans le centre afin de mesurer objectivement leurs progrès et d’ajuster les modalités thérapeutiques
  • d’améliorer les soins et les techniques d’entrainement dans les différentes disciplines sportives équestres en précisant l’intérêt des approches de kinésithérapie et de physiothérapie.

Le nouveau bâtiment comprend notamment : 

  • une piscine panoramique de 40 m unique au monde avec une fosse permettant d’observer le cheval évoluant dans l’eau
  • un espace d’entrainement avec un tapis roulant et un aqua-trainer (tapis roulant immergé)
  • un solarium pour réchauffer le cheval à la sortie de la piscine
  • une salle de soins

Les projets de développement

L’ambition portée au travers de Normandie Equine Vallée est de conforter le Calvados et la Normandie comme le centre de recherche et d’enseignement de référence au niveau international.

Les deux sites vont connaître un nouveau stade de développement avec des investissements de l’ordre de 40M€.

Sur le site de Goustranville, l’accueil de la formation en santé équine de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort va générer la construction :

  • d’équipements d’enseignement clinique dédiés : un hôpital équin, un amphithéâtre connecté,
  • d’une résidence étudiante,
  • d’un espace vie et entreprenariat qui sera le lieu de vie du site et permettra d’accueillir des entreprises et les représentants de la filière.

Ce projet amènera tous les étudiants vétérinaires qui choisiront la spécialité équine à venir se former en Normandie, soit 80 à 100 étudiants par an.

Le projet de développement du site prévoit également l’accueil de nouvelles structures de formation et de santé équine, la 1ère étant l’école Blondeau qui devrait également ouvrir son centre de formation normand. Enfin, l’objectif est aussi d’accueillir les représentants (associations et pôle de compétitivité) ainsi que les entreprises de la filière afin de renforcer les liens entre étudiants, chercheurs et monde économique.

D’un montant estimé à près de 35 millions d’euros, le projet de transformation et d’agrandissement du site sera financé à hauteur de 30 millions d’euros par la Région et de 1,5 million d’euros par le Département. Le fonds Eperon, l’Etat et les fonds européens seront aussi sollicités. 

Avec l’acquisition de 16 hectares supplémentaires et la construction de nouveaux locaux sur 6 500 m2, le projet va générer le doublement des surfaces sur le site de Goustranville. Il permettra ainsi l’accueil de plus de 250 personnes à l’horizon 2023, contre une cinquantaine actuellement.

Sur le site de Saint-Contest, une extension de la plateforme actuelle permettra de renforcer le développement des activités grâce à la création :

  • d'espaces de travail complémentaires pour les équipes en présence : laboratoires, bureaux et salles de réunion,
  • des espaces d’accueil d’entreprises agissant dans les biotechnologies appliquées à la santé équine.

Le Pôle Hippolia

Afin de soutenir le développement de l’innovation au sein des entreprises de la filière équine, la Région soutient le Pôle de compétitivité Hippolia.

Les principales missions du Pôle Hippolia sont l’accompagnement des porteurs de projets, l’animation de réseau, le développement des actions dans le domaine de l’intelligence économique, la promotion.

Politique équine 2023-2027

Au travers de sa politique régionale 2023-2027, la Région Normandie va impulser des projets phares, facteurs d’attractivité pour la filière équine et la Normandie. Ainsi, le Campus international Normandie Equine Vallée va accueillir l’ensemble de la formation vétérinaire équine de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, le Haras national du Pin va devenir un pôle international dédié aux sports équestres. 

La politique filière équine 2023-2027 s’articule autour de cinq défis pour un budget annuel de 6 millions d'euros (hors projets structurants) :

1/ Assurer la réussite des entreprises équines de demain

Cela se fera en soutenant le recrutement des entreprises, avec en particulier l’ouverture d’une nouvelle formation lad driver-lad jockey au centre d’entrainement de Deauville à la rentrée de septembre 2022, en poursuivant l’accompagnement des investissements des entreprises, en conforter notre écosystème pour toujours plus d’innovation.

2/ Faire de la Normandie un territoire d’excellence en matière de santé, performance et bien-être du cheval

Trois actions ont été retenues dans ce domaine : faire de Normandie Equine Vallée le Campus mondial au service de la santé et de la recherche équine ; miser sur ses réseaux d’acteurs (Pôle Hippolia et GIS Centaure) pour booster le leadership de la Normandie en matière de recherche et d’innovation ; concilier bien-être du cheval et performance. 2025 marquera l’arrivée effective des étudiants de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort en Normandie. 

3/ Mettre en valeur et développer le patrimoine équin normand dans toutes ses composantes

Il s’agit dans ce cadre, de valoriser les sites des Haras nationaux, de faire rayonner la Bibliothèque Mondiale du Cheval et de soutenir les éleveurs et valoriser les races patrimoniales. Ainsi grâce à l’appui financier de la Région, sera mis sur le marché dans les jours à venir une préparation infantile à base de lait de jument percheronne. Cette première mondiale ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de la race percheronne.  En 2023, les Championnats d’Europe de Concours complet se dérouleront au Haras national du Pin dans le cadre du nouveau Pôle international dédié aux sports équestres. 

4/ Miser sur le cheval en tant que facteur d’attractivité touristique et de rayonnement de la Normandie à l’international

L’ambition est de faire rayonner la Normandie à travers ses événements équestres, d’imposer la Normandie comme première destination touristique «cheval» et de porter l’excellence de la Normandie à l’international. En 2024, l’accueil de délégations étrangères se fera dans les « bases arrière normandes » dans le cadre des Jeux Olympiques Paris 2024. 

5/ Faire bénéficier à tous les Normands de cette filière d’exception

Cela notamment en ouvrant à tous la pratique des sports équestres et en structurant un réseau d’hippodromes dynamiques. La Normandie se porte également candidate à l’organisation de l’Equirando. Cette manifestation de la Fédération Française d’Equitation réunit le temps d’un week-end des randonneurs cavaliers venus des quatre coins de l’Europe.

Évaluer cette page :

L’avis des internautes :

logo