Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Suite à la cyberattaque dont la Région Normandie a été victime, ce site internet a été mis en place de façon provisoire. Celui-ci ne bénéficie pas des dernières mises à jours. Veuillez nous en excuser.

En savoir plus
Départ de la Solo Maître Coq ©Vincent Olivaud

Une saison nautique avec Guillaume Pirouelle

  • clock

Alexis Loison et Guillaume Pirouelle © Biplan - Stéphane Leroy

Guillaume Pirouelle, né à Rouen et élevé au Havre, est un enfant de la mer. Passionné d'Optimist, puis de 420 et de 470, il remporte les titres jeunes de champion de France, d'Europe et même du monde en 2015. En 2020, il est sélectionné suite aux épreuves nautiques du dispositif "Jeune talent normand" organisé par la Région : Guillaume Pirouelle sera donc le prochain skipper du magnifique Figaro Bénéteau III Région Normandie ! 

A l’issue d'une année d’apprentissage où le navigateur a participé au programme de course 2021 en duo avec Alexis Loison (skipper Région de 2019 à 2021), Guillaume entame sa première saison en solitaire sur le circuit de la classe Figaro Beneteau. Faisons connaissance avec celui qui porte nos couleurs à travers les mers du monde ! 

Les temps forts de la saison

  • 15 - 24 avril : Solo Maître Coq (Les Sables d’Olonne)
  • 20 - 28 mai : Le Havre Allmercup (Le Havre)
  • 3 - 19 juin : Sardinha Cup (Saint Gilles Croix de Vie – Portugal – Saint Gilles Croix de Vie)
  • 2 - 7 août : Solo Guy Cotten (Concarneau)
  • 15 août - 11 septembre : Solitaire du Figaro (Nantes – Port La Forêt – Royan – Saint-Nazaire)

P'têt ben qu'oui

Guillaume Pirouelle se prête au jeu du "P'têt ben qu'oui" normand et nous dévoile son caractère réservé mais chauvin !

La préparation de janvier à avril

« J'ai eu vraiment beaucoup de chance de naviguer avec Alexis l'année dernière sur le bateau de la Région, j'ai pu apprendre très rapidement. Ca m'a facilité mon début de saison. En arrivant au Pôle d'entraînement en janvier je connaissais déjà très bien le bateau techniquement, je savais comment le faire avancer vite. Cependant, il y a tellement de domaines qui sont importants pour les courses, qu'il me reste beaucoup de choses à travailler. Mais, je suis sur la bonne voie ! »

Guillaume Pirouelle

Guillaume Pirouelle © Biplan - Stéphane Leroy

Arrivés mi-janvier à Port-la-Forêt en Bretagne, Guillaume et son bateau ont commencé les entraînements au Pôle Finistère Course au Large. 7 stages sur l'eau étaient réservés à 12 skippers de Figaro Bénéteau 3 pour revoir les bases : manœuvres, vitesse, phases de départ et réglages. Ils ont été complétés par des formations dans les domaines de la météorologie, du sommeil, du matelotage, de la mécanique et de l’électronique

La Solo Maître Coq

Mardi 19 avril, Guillaume Pirouelle a pris le départ de la Solo Maître Coq. Première épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large 2022, cette course en 3 jours a la particularité de partir et d'arriver au port mythique du Vendée Globe, Port Olona – Les Sables d’Olonne. Les 33 skippers figaristes doivent contourner les îles de Ré, Yeu et Belle-Île. 

« L’exercice sera très différent de ce que j’ai fait cet hiver en entrainement. Il faudra gérer son sommeil, avancer vite et aller au bon endroit sans nouvelles données météo. Je suis super motivé par ce nouveau challenge, il y a forcément un peu d'appréhension mais j'ai hâte de voir ce dont je suis capable seul à bord ! »

Guillaume Pirouelle, juste avant le départ

Guillaume décroche la 2ème place !

Guillaume a franchi la ligne d’arrivée de la Grande Course de la Solo Maitre Coq à 12 h 29 le 21 avril,  derrière Corentin Horeau (Mutuelle Bleue) et Tom Laperche (Région Bretagne CMB Performance). C'est une très belle performance pour cette première course en solitaire à bord du Figaro 3 Région Normandie. Il est ensuite arrivé 1er du "parcours banane", puis 4ème de la dernière course. Cela place donc Guillaume à la 2ème place au classement général derrière Tom Laperche ! On ne pouvait pas espérer meilleure entrée en scène en solitaire sur le circuit des Figaro Bénéteau.

Guillaume Pirouelle pendant la Solo Maître Coq ©Vincent Olivaud

Palmarès de Guillaume Pirouelle

2021

  • Vainqueur Rolex Fastnet Race en IRC Double et IRC3 avec Alexis Loison sur « Léon » (JPK 1030).
  • 5e du Tour de Bretagne à la Voile avec Alexis Loison
  • 5e de la La Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy avec Alexis Loison
  • 6e de la Sardinha Cup avec Alexis Loison


2020

  • 1er de l’Etape 1 / Championnat de France Monotypes Diam 24
  • 1er Championnat de France Monotypes Diam 24
  • 7e International Bédanne’s Cup Match Racing


2019

  • Vainqueur TourVoile Diam 24
  • 9e Normandie Cup Diam 24
  • 5e Chpt de France Monotype Habitable – GPEN
  • 2e DIAM24 – Grand Prix Guyader
  • Vainqueur Spi Ouest-France Destination Morbihan Diam 24
  • Vainqueur Grand Prix Atlantique – Diam24
  • 2e Grand Prix de La Grande Motte


2018

  • Vainqueur du Tour de France à la Voile Diam 24


2016

  • 4e du Championnat du monde Jeune 470 avec Jérémie Mion


2017

  • 2e des Championnats d’Europe de 470 avec Jérémie Mion


2015

  • Champion du monde jeune en 470 avec Valentin Sipan

Le Havre Allmer Cup

« Le parcours sera plus technique et plus stratégique que sur la Solo Maître Coq, car on est dans la Manche, et il y aura beaucoup de cailloux et de courant sur le parcours. Ce sera une course particulièrement formatrice en vue de la Solitaire du Figaro au mois d’août. »

Guillaume Pirouelle, skipper Région Normandie

la 5ème édition de la course Le Havre Allmer Cup a lieu du 20 au 28 mai 2022. 28 skippers s'affrontent en solitaire sur leur Figaro Beneteau. D'abord sur une grande course au large le dimanche 22 mai : d’une longueur d’environ 400 milles nautiques, elle devrait emmener les bateaux le long des côtes anglaises avant de revenir vers Le Havre, via le Raz Blanchard et le Raz de Barfleur, le mercredi 25 mai. Après une journée de repos les figaristes s’élanceront les vendredi 27 et samedi 28 sur des parcours côtiers en Baie de Seine.

Ce passage au Havre est symbolique pour Guillaume, puisque c'est dans la baie qu'il a tiré ses premiers bords en Optimist au SNPH (Sport Nautique et Plaisance du Havre). 

Encore une place sur le podium !

Après 3 courses : 1 Grande Course de 429 milles et 2 parcours côtiers de 30 et 27 milles, Guillaume s’est finalement imposé face à Corentin Horeau sur la 3ème marche du podium de la Le Havre Allmer Cup. La flotte aura évolué dans des conditions très variées avec plus ou moins de vent et des passages à fort courant.

Un moment de partage

2 jours avant de partir en course, Guillaume Pirouelle a pris le temps de partager sa passion avec 3 amateurs qui ont remporté des jeux concours mis en place par la Région Normandie. Michaël, gagnant de la Virtual Regatta sous les couleurs normandes lors de la Transat Jacques Vabres 2021 ; et Benjamin, gagnant du Bon plan proposé aux 15-25 ans adhérents d'Atouts Normandie (venu accompagné de son père). 

La Sardinha Cup

« Guillaume a fait un début de saison incroyable, il a les crocs, et je suis là pour l’aider à réaliser la meilleure performance possible. Je lui fais confiance et je pense que l’on arrivera bien à s’accorder. »

Robin Follin, co-skipper sur la Sardinha Cup

6 juin 2022 : top départ de la Sardinha Cup au nord des Sables d'Olonne, direction Figueira Da Foz au Portugal. Mais, pour cette 3ème course de la saison le skipper Région Normandie ne sera pas seul à bord. Guillaume navigue avec Robin Follin, figariste d'un an son cadet au palmarès tout aussi impressionnant : 7 titres de Champion du monde sur différents supports, plusieurs participations au Tour Voile, un titre de Champion d'Europe Jeune de Match Race et une 5ème place sur la Red Bull Youth America's Cup.

18 juin 2022 : Fin de la Sardinha Cup. Guillaume dresse un bilan mitigé de cette 3ème course du Championnat. Alors que le duo Région Normandie a fait face à des problèmes de grand-voile à l'aller, les conditions météo sur le retour ont été extrêmement instables et très fatigantes. 

« On a eu pendant plusieurs jours des moyennes de vitesse vraiment très faibles, c’était assez démoralisant. Nos nerfs ont été mis à rude épreuve. D'autant plus que nous avions perdu de vue le reste de la flotte, et ce n'est vraiment pas facile de naviguer seuls. »

Guillaume Pirouelle

Le duo termine 4e sur la première course et 18e sur la deuxième, ce qui les place 10e au classement général. La prochaine course sera la Solo Guy Cotten le 2 août prochain à Concarneau, dernière étape avant la Solitaire du Figaro !

La Finistère Atlantique

Cette course n’était pas au programme de Guillaume Pirouelle. Appelé à la rescousse par Thomas Coville pour remplacer en urgence l’un de 6 membres de son équipage, le skipper normand se retrouve le 1er juillet sur le pont de Sodebo Ultim 3, au départ de Concarneau. Un voilier trois fois plus grand que son habituel Figaro : 32 m de long et 23 m de large !

Au cœur d’un équipage de marins aguerris, l’expérience est totale. En 4 jours de course sur une large boucle de 3500 milles dans l'Atlantique qui passe par les Canaries et les Açores, Guillaume endosse tour à tour les rôles de barreur et de régleur. Sodebo termine en 3e position sur quatre bateaux engagés. 

Une fois encore, le skipper normand démontre son énorme appétit de compétitions et sa capacité à s’adapter à tous types de support. Sa bonne intégration à l’équipe Sodebo a marqué les esprits, il pourrait bien y revenir prochainement !

Solo Guy Cotten : la dernière avant la Solitaire

Le 2 août, Guillaume Pirouelle retrouve son Figaro 3 Région Normandie pour prendre le départ de sa dernière course avant la Solitaire. Au programme : un parcours de 395 milles au départ de Concarneau, entre la Mer d'Iroise et l'Île d'Yeu.

L’objectif du skipper normand sur le Solo Guy Cotten est clair : « naviguer proprement, reprendre mes marques et valider la vitesse du bateau pour arriver confiant sur la Solitaire ». Cette course est également l’occasion d’essayer les nouvelles voiles mises au point et livrées par Alexis Loison, ex skipper Région Normandie. Celui qui avait embarqué Guillaume sur la transat en double la saison dernière est aujourd’hui membre de l’équipe de la voilerie bretonne « Technique Voile »

Avec une grand-voile et un gennaker flambants neufs, le Figaro Région Normandie peut glisser sur l’eau à pleine vitesse. Après deux jours d’épreuve, Guillaume franchit la ligne d’arrivée en 4e position. 

« J’ai été dans le groupe de tête pendant toute la course. J’ai réussi à avancer vite, j’ai même failli prendre la première place à un moment, mais Tom Laperche est un adversaire très sérieux et très constant. »

Guillaume Pirouelle

En une semaine, Guillaume et son préparateur Romain doivent régler les derniers détails avant de mettre le cap sur Nantes pour la Solitaire du Figaro.

Solitaire du Figaro : la première de Guillaume Pirouelle

Dimanche 21 août, c’était le départ de la 53ème Solitaire du Figaro à Nantes. L’objectif de Guillaume Pirouelle est double : figurer sur le podium du classement Bizut (classement des primo participants à la course) et sur celui du général. L’objectif est ambitieux mais la grande régularité du skipper Région Normandie depuis le début de la saison légitime son espoir de figurer en tête de course.

Au programme : trois grosses étapes d’environ 650 milles nautiques chacune entre Nantes, Port La Forêt, Royan et Saint-Nazaire. Il faudra tenir sur la durée et être régulier pour espérer performer. 

 

Etape 1 – Saint Nazaire – Port la Forêt

Après presque 4 jours de mer au départ de Saint Nazaire et un long périple vers une bouée située bien au nord des Iles Silly, au large de la Cornouaille, le flotte des Figaro 3 a rejoint la Bretagne. Elle a franchi la ligne d’arrivée au compte-goutte à Port la Forêt jeudi matin, peu après 10h pour le premier Frederic Duthil. Le skipper normand Guillaume Pirouelle s’adjuge une sixième place très satisfaisante au regard de la tournure des événements au 3e jour de course.

« Je ne suis pas du tout surpris. Guillaume a tout pour réussir. Il fait premier d’un paquet de poursuivants très dense. Il a été aux avants poste toute la course »

Alexis Loison, ex skipper Région Normandie

Toujours au contact de la tête de course, Guillaume s’est fait surprendre par le choix audacieux de Frédéric Duthil et d’une poignée de concurrents qui, pointant alors aux alentours de la 30e place, ont joué leur va-tout dans la nuit de mercredi à jeudi. Leur option : passer à l’Ouest du DST d’Ouessant (un DST est un dispositif de séparation du trafic, en clair une zone de trafic intense surveillée par la Marine Nationale dans laquelle les concurrents ont interdiction de naviguer) tandis que le reste de la flotte emprunte une route plus directe, à l’est.

Bénéficiant d’un vent probablement un peu plus fort au large, avec à la clé un meilleur angle pour l'arrivée à Port la Forêt, Duthil remporte la mise. A la seconde place, à 1 minute seulement, le premier bizuth de l’étape Davy Beaudart. Guillaume se place donc à la deuxième place sur le podium des primo participants à la course.

L’urgence désormais : se reposer. La flotte repart ce dimanche 28 août.

« C’est la course au repos. Plus on arrive tôt, plus on peut se reposer. »

Alexis Loison

 

Etape 2 – Port-la-Forêt - Royan

Jeudi 1er septembre, 6h28, Guillaume Pirouelle coupe la ligne d’arrivée en vainqueur. Une magnifique première place sur l’étape 2 de la Solitaire du Figaro 2022 pour le skipper Région Normandie. Il prend la 1ere place du classement général (avant jury). 

Les 33 skippers ont pris le départ dimanche 28 aout de Port-la-Forêt à 13h. Au menu : une longue boucle de 635 milles, deux traversées de Manche et du vent fort. D’abord, passer le Raz de Sein au large de la pointe de la Bretagne. Ensuite, contourner une bouée entre Jersey et Guernesey, au large du Cotentin. Enfin, aller chercher le Phare d'Eddystone, non loin des côtes anglaises, avant d’entamer une longue descente vers Royan. 


Dès le début de course, Guillaume Pirouelle prend sa place dans le groupe de tête. Pas de grande option stratégique possible, il s’agit surtout d’une course de vitesse. Au fil de la progression de la flotte, le vent monte. Après la bouée Desormes (NO de Jersey) Guillaume est 5ème et commence une très belle remontée dans des surfs à plus de 15nds. Dans ces conditions, impossible de lâcher la barre et de laisser faire le pilote automatique. Durant 24h, les skippers luttent pour ne pas fermer l’œil. Guillaume fait la bonne opération en sortant 2nd à Ouessant en compagnie de Tom Laperche (CMB Bretagne performance). 
 

« Voilà, nouveau départ ! Je suis toujours devant et je vais essayer de faire au mieux avec les conditions qu’on rencontre, même si ce n’est pas facile de savoir ce qu’il va se passer. Il va falloir rester calme. Cela commence à être dur. La nuit a été longue. Je suis bien fatigué, mais il ne faut rien lâcher »

Guillaume Pirouelle

Mais après 2 nuits en mer et 500 milles nautiques, le vent tombe complétement. La flotte se regroupe, c’est un nouveau départ. Il faut tout recommencer. Un véritable casse-tête : comment faire la meilleure route dans les petits airs ? Option 1, longer la cote comme Basile Bourgnon (Edenred) et Tom Dolan (Smurfit Kappa – Kingspan) pour jouer avec les vents thermiques ou option 2 (Guillaume et le reste de la flotte) anticiper le vent qui doit arriver par l’Ouest.


A ce jeu, au bout du suspense, c’est Guillaume Pirouelle qui l’emporte, seulement 3 minutes et 19 secondes devant Achille Nebout. La première victoire d’étape sur la Solitaire du Figaro pour le Figaro Région Normandie (3 e place d’Alexis Loison sur la 3e étape en 2020), la première de Guillaume Pirouelle pour sa première participation ! 
 

Etape 3 - Royan - Saint-Nazaire

Guillaume Pirouelle franchit la ligne d’arrivée de cette ultime étape de la Solitaire du Figaro 2022 avec 1h23 minutes de retard sur son rival breton. Tom Laperche (Région Bretagne – CMB Performance) a réussi à faire disparaître son retard au classement général et remporte cette 53e Solitaire. Mais le skipper Région Normandie conforte sa place de 1er bizuth et sa seconde place au classement général. Le jeune havrais de 28 ans signe un exploit à la hauteur d’un certain Armel Le Cleach.

Départ de la 3ème et dernière étape de la 53e Solitaire du Figaro le dimanche 3 septembre de Royan à 12h. Avec 640 milles à avaler. Une descente vers Arcachon, un aller-retour dans le Golfe de Gascogne en passant par les Îles Los Farallones et une ligne d'arrivée à franchir à Saint-Nazaire. 

Dès le départ Guillaume Pirouelle est, une fois encore, dans le groupe de tête. Il remporte même le sprint intermédiaire à la bouée d’Arcachon devant Tom Laperche et Corentin Horeau. Conséquence : il conforte sa première place au classement général, grâce à une bonification de -5 min, son concurrent direct Tom Laperche (Région bretagne – CMB Performance) empoche tout de même - 3 min et limite encore la casse. 
L’étape est haletante, les skippers naviguent à vue et donnent leurs dernières forces dans la course. Les conditions se durcissent à l’approche des iles Los Farallones, au large de l’Espagne. Une houle de 3 m et des vents de 20 à 25 noeuds privent les marins de repos. Ils passent la nuit à la barre, sous spi à plus de 13 noeuds de moyenne. Tom Laperche est le premier à enrouler Los Farallones, Guillaume Pirouelle pointe alors une demi-heure derrière. 
 

« Je suis complétement vidé, je suis allé au bout sur cette dernière étape ! »

Guillaume Pirouelle

La flotte se lance dans une dernière course de vitesse jusqu’à l’arrivée, mais les conditions sont plus favorables au leader qui creuse l’écart. Dans la journée de mercredi, il compte jusqu’à une vingtaine de milles d’avance sur le skipper Région Normandie. Malgré une belle résistance, Guillaume Pirouelle finit à 1h23 minutes du vainqueur d’étape (et de l’épreuve), et franchit la ligne d’arrivée en 5e position. 

Bizuth devenu favori au terme d’une seconde étape remportée d’une main de maître, Guillaume Pirouelle a frappé un grand coup. Une seconde place au général pour un bizuth est un résultat exceptionnel. Il égale la performance d’Armel Le Cléach en 2000. Seul Laurent Bourgnon a fait mieux en 1988 pour sa première participation (1er au général).  Guillaume Pirouelle finit également à la deuxième place du Championnat de France Elite de course au large. Sa seconde saison sous les couleurs de la Région Normandie promet d’être intense.

« J’ai envie de recommencer l’année prochaine pour gagner une place au général ! »

Guillaume Pirouelle

Dialogue citoyen

logo